Injecteur : une pièce auto qui alimente la chambre de combustion

Cette fois je ne vais parler de cinéma mais plutôt de ma deuxième passion qui est la mécanique automobile. Aujourd’hui je vais cibler une pièce précise du moteur d’une voiture : l’injecteur. Cette pièce est un organe mécanique très important du système motorisé et je vais vous montrer dans cet article 100% mécanique auto pourquoi.

Le rôle de l’injecteur au sein du moteur

Pour résumer et faire court, un injecteur introduit et pulvérise le gazole sous pression dans la chambre de combustion. Pour ce qui est des détails techniques; l’injecteur a pour rôle d’injecter dans le cylindre une quantité de carburant quoi doit remplir les attentes suivantes :

  • être orientée de la meilleure façon pour favoriser une combustion optimale.
  • être envoyée à la bonne pression afin d’obtenir une bonne pénétration, une pulvérisation adéquate et un taux d’introduction qualitatif.

Plus que d’injecter correctement le carburant, l’injecteur doit également assurer une bonne étanchéité de la chambre de combustion.

Description d’un injecteur

Un injecteur est composé de 2 parties distinctes.

La première : le porte injecteur qui canalise l’arrivée et le retour du carburant et qui supporte également le ressort de tarage.

La deuxième : l’injecteur qui est assemblé à partir de 2 pièces :

A – l’aiguille

B – la buse

Retrouvez ci-dessous le schéma descriptif de l’injecteur avec les différentes parties annotées.

description d'un injecteur

  1. le canal d’arrivée
  2. le corps du porte injecteur
  3. le canal de refoulement
  4. le disque intermédiaire
  5. l’écrou de raccord d’injecteur
  6. l’écrou de raccord pour la conduite de refoulement
  7. le filtre tige
  8. les raccords de récupération des fuites de carburant
  9. les rondelles de tarage
  10. le ressort de pression d’injection
  11. la tige poussoir
  12. les ergots de positionnement de l’injecteur
  13. l’injecteur composé de l’aiguille et de la buse

Le fonctionnement de l’injecteur

L’injecteur a deux états : fermé ou ouvert.
Quand l’injecteur est fermé, c’est en fait l’aiguille qui est fermée par le ressort de tare. L’aiguille est ainsi plaquée sur le siège de la buse tant que la pression de la pompe est inférieure à la force engendrée par le tarage du ressort.
L’injecteur est ouvert lorsque la pression de la pompe devient supérieure à la force de tarage du ressort. Quand cette étape est validée,l’aiguille se soulève de son siège. Le gazole est alors injecté dans l’enceinte thermique et pulvérisé en fines gouttelettes. Le ressort peut être précontraint grâce à des rondelles de compensations, cela permet d’ajuster la pression de tarage.